Archive pour la catégorie ‘A savoir’

PostHeaderIcon Le marché mondial des îles privées

ile-privéeUne île privée est une île dont tout le terrain est détenue par une ou plusieurs personnes. C’est donc une propriété privée ; mais qui reste sous les lois du pays d’origine.

Les Bahamas en possèdent plusieurs dizaines. Ceux qui achètent des îles ou îlots privés sont généralement des entreprises ou des personnes très fortunées. Certains y habitent de façon permanente, d’autres à l’année ou bien pendant une période donnée. Lire la suite de cette entrée »

PostHeaderIcon Le Kumiz, boisson célèbre en Mongolie

Le Kumiz est un produit laitier traditionnellement fabriqué à partir de lait de jument, battu et fermenté à 5°C, et comprenant un faible dosage d’alcool.

La boisson est populaire parmi les peuples des steppes d’Asie centrale. Elle était déjà très appréciée des Mongols à l’époque de Gengis Khan.
Même dans les régions du monde où cette boisson est populaire, le lait de jument reste un produit très limité. Par conséquent, pour sa production à l’échelle industrielle, on utilise généralement du lait de vache, qui est plus riche en graisses et en protéines, mais plus faible en lactose que le lait de jument.

En Mongolie, la saison de traite pour les chevaux tourne entre la mi-Juin et début Octobre. Durant une saison, une jument produit environ 1.000 à 1.200 kilogrammes de lait, dont environ la moitié est laissée aux poulains. Le lait, une fois récupéré, est battu dans une baratte de bois préalablement enfumée, ou dans un sac en cuir de cheval. Il est conservé dans un autre récipient.

Pendant la fermentation, le lactose est transformé en acide lactique, avec de l’éthanol, et ce lait devient une source accessible de nutrition pour les personnes intolérantes au lactose.

Vers la fin du 19ème siècle, le kumis avait une réputation assez solide comme un « remède miracle ». Il soutenait une petite industrie de guérison, principalement dans le sud-est la Russie, avec des traitements consistant à boire de grandes quantités. Cette boisson a été citée comme bénéfique pour toute une gamme de maladies chroniques, y compris la tuberculose, la bronchite, le catarrhe, et l’anémie.

Strictement parlant, le kumis se situe dans sa propre catégorie de boissons alcoolisées, car il n’est fait ni de fruits ni de grain. Techniquement, il est plus proche du vin que de la bière car la fermentation se fait directement à partir de sucres, comme celui-ci . Mais en termes d’expérience et de la manière traditionnelle de consommation, il est beaucoup plus comparable à la bière. Il est même plus faible dans la teneur en alcool et est habituellement consommé froid.

Ce produit laitier a un goût unique mais qui est généralement fort et fumé, et différent selon les producteurs. Cette boisson pouvant se conserver jusqu’à deux semaines, son goût peut devenir encore plus fort.

La tradition veut que si l’on entre dans une yourte, l’habitant en offre un bol à ses invités. Le kumis est habituellement servi froid ou réfrigéré.

PostHeaderIcon La montée du tourisme des bidonvilles , une nouvelle tendance de voyage inapproprié?

MumbaiDe plus en plus de touristes évitant les attractions touristiques les plus classiques s’aventurent dans des taudis, des bidonvilles et des villages pauvres de zones en voie de développement.

Environ un million de touristes ont visité ce type de site, dans plusieurs coin du globe en 2014 selon les chercheurs, et des rapports récents suggèrent que le tourisme des bidonvilles continue de croître en popularité. Lire la suite de cette entrée »

PostHeaderIcon Les pays les plus écologiques du Monde

ecologieL’indice EPI (Environnemental Performance Index, ou Indice de Performance Environnementale) est développé depuis plusieurs années par une équipe de recherche de l’Université de Yale et de Columbia aux Etats-unis. Il permet d’établir un classement des pays en fonction d’un grand nombre de critères dont les énergies renouvelables, les émissions de CO2, l’efficacité énergétique…On trouve aussi l’accès à l’eau potable et l’assainissement, la consommation d’eau et la protection des régions sauvages.

Tous les deux ans ces universités publient un rapport dans le but de comparer tous les pays du monde et d’en améliorer les différentes politiques gouvernementales
L’indice, établit sur une base de 100. Lire la suite de cette entrée »

Google+
Facebook
Facebook
Twitter
Archives
Google+